Recherches en cours

Cette partie est destinée à indiquer les résultats provisoires de notre recherche, qui n'ont pas encore fait l'objet d'un article sur le wiki.

Analyse des alertes pour réduire la consommation d'électricité

Données récoltées par les Flukso

L’objectif de l’installation des Flukso n’est pas de simplement fournir le détail de chaque habitant de manière individuelle, mais bien d’évaluer la flexibilité et la réactivité collective du quartier face à des « alertes ». Pour ce faire, nous avons dû mettre en place une infrastructure informatique spécifique pour :

Nous avons rencontré de multiples difficultés dans la gestion des Flukso et de leurs données :

A ce jour, nous n’avons pu récolter qu’un nombre limité de données valides, mais nous travaillons à les nettoyer pour pouvoir généraliser nos analyses.

Résultats des alertes

L’Échappée et le Coin du Balai ont voulu tester la réaction de la communauté à des alertes qui signalent fictivement un problème sur le réseau et qui invitent à baisser la consommation. A l’Échappée, les cochercheurs n’étaient pas avertis du moment de l’alerte et l’apprenaient une demi-heure avant le début de l’expérimentation via un SMS. Au Coin du Balai, une alerte sur deux était planifiée avec les cochercheurs et les autres alertes étaient faites par surprise (avec aussi un avertissement une demi-heure avant le début). Le début et la fin de l’alerte étaient signalés également par un SMS. L’Échappée a d’abord décidé de tester une alerte de trois heures durant laquelle baisser sa consommation, mais a décidé d’allonger l’expérimentation à 6h suite à un premier retour d’expérience. Au Coin du Balai, de manière similaire, les alertes sont passées de 2 à 3h.

Les tableaux suivants reprennent le pourcentage de diminution (ou d’augmentation si le chiffre est positif) de la consommation d’électricité lors de l’alerte par rapport aux mêmes moments (heures et journées identiques). Le % est calculé de la manière suivante : (conso durant alerte – conso aux mêmes moments hors alerte) / (conso totale lors de ces moments). La moyenne prise sur les mois d'avril, mai et juin (lorsque les données sont correctes).

Les cases vides signalent l’absence de donnée valide.

Le bilan en kWh indique la baisse (chiffre négatif) ou l’augmentation (chiffre positif) de la consommation des participants durant l’alerte par rapport aux mêmes moments hors alerte. 

L'Échappée

alertes ech.png

Le Coin du Balai

alertes cdb.png

Conclusions provisoires

Nous constatons que l’alerte fonctionne dans une certaine mesure, mais de manière variable. Il suffit qu’un ménage ne participe pas à l’alerte et consomme beaucoup durant la période pour annuler l’effet de réduction des autres participants. Vu les chiffres, il semble raisonnable de penser que l’alerte permet de diminuer la consommation d’1 kWh par ménage participant.

Nous n'avons pas pu aller très loin dans l'explication de ces résultats, notamment parce que nous avons reçu peu de réponses au questionnaire général (sur la perception de la communauté d'énergie, les usages des appareils électriques, la composition du ménage, etc.). C'est pourquoi nous avons envoyé un rappel aux personnes qui n'ont pas encore répondu.

Nous sommes en train d’analyser les données pour voir si on n’a pas un “effet rebond” après l’alerte (ou anticipativement lorsque l’heure de l’alerte est connue longtemps à l’avance), c’est-à-dire un report des consommations après l’alerte.

Rapport scientifique - octobre 2022

image-1667238096783.png

Date de démarrage : 1/01/2020
Date de fin : 28/02/2023
Référence : 2019-COC-109